Bienvenue, Invité

Sans présentation sur le forum, vous n'aurez pas accès à l'entièreté du forum, de même que vous ne serrez pas poster.

Une fois inscrit, présentez-vous => http://vision-net.niceboard.com/h59-preso






 
AccueilPortail Vision*FAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un bouquet s@t canadien condamné pour pir@t@ge..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
malaga
Ex-Staff
Ex-Staff
avatar

Sexe : Masculin Nombre de messages : 12381
Age : 62
Localisation : malaga
Date d'inscription : 31/12/2007

MessageSujet: Un bouquet s@t canadien condamné pour pir@t@ge..   Ven 10 Aoû - 19:10

Un bouquet satellite canadien condamné ne pas avoir lutté à temps contre le pir@t@ge ...voir ci dessous....a+....malaga..
----------------------------------------------------------------------------------------------------------
Info postée le 10-08-2012 à 17:00
--------------------------------------------
Une première : des câblo-opérateurs canadiens Vidéotron et Québecor ont obtenu la condamnation du bouquet satellite canadien ExpressVu (aujourd'hui Bell Télé) qui n'aurait pas su lutter efficacement contre le pir@t@ge de son signal entre 2002 et 2005.
Selon le juge, dès 1999, les dirigeants du bouquet satellite étaient au courant du problème. En 2002, ils savaient qu'il fallait changer les cartes d'abonnement ce qui ne fut fait qu'entre 2004 et 2005.

Sachant qu'en 1997, il n'a fallu que 8 mois entre la décision de lancer le bouquet et son arrivée sur le marché, il est "absurde" qu'il ait fallu plus de quatre ans pour trouver une solution au pir@t@ge.

"L’échec de Bell ExpressVu d’agir de façon rapide n’était pas dû à des raisons technologiques, mais plutôt à des considérations purement commerciales et stratégiques ».

Pour le juge, Bell a estimé que changer les cartes couterait trop cher et a laissé pourrir la situation. De plus, cela faisait perdre des abonnés aux câblo-opérateurs.

Selon les estimations, 450.000 personnes p!r@t*** ExpressVu en 2004, cela représentait un taux de pir@t@ge de 45%.

Le juge a remarqué que le responsable de la lutte contre le pir@t@ge chez Express-Vu n'avait pas les qualifications nécessaires.

Bell devra payer environ un million de dollars en dommages, intérêts et remboursements de frais. La cour a tenu compte de la perte de revenu des câblo-opérateurs ainsi qu'à leurs chaînes de télévision filiales.

Dans un communiqué, Bell Dans a rappelé toute cette affaire remonte à une décennie, à un moment où le pir@t@ge "constituait alors un problème généralisé pour tous les fournisseurs de service de télévision par satellite".

« La Cour n’a pas conclu qu’ExpressVu avait agi de façon illégale ou avait fait preuve de mauvaise foi de quelque façon que ce soit. Cela se reflète dans le fait qu’aucun dommage punitif n’ait été accordé. En effet, la Cour a réduit de 99,85 % les dommages réclamés par notre concurrent – à 600 000 $ par rapport aux 387 millions $ demandés par TVA et Vidéotron (...) La Cour n’a pas trouvé inappropriées les mesures prises par Bell ExpressVu pour lutter contre le pir@t@ge – elle a seulement conclu qu’une de nos mesures pour lutter contre le pir@t@ge – un programme visant à changer la carte TV de la boîte de configuration – aurait pu être fait plus rapidement »

Il est dommage qu'un procès de ce type n'ait pas eu lieu en France. Tous les professionnels savaient que le bouquet tipi était largement p!r@t***é et aucune mesure efficace n'était lancée. Tout comme au Canada, il se disait que cela arrangeait tipi car, ainsi, son concurrent perdait des abonnés. Il était par ailleurs étonnant que des mesures de changement rapides de codes n'aient pas été adoptées, ce qui facilitait encore plus le pir@t@ge.

D'ailleurs, d'anciens dirigeants de tipi nous ont confirmé les rumeurs affirmant que ce laisser-aller aurait été encouragé par certains dirigeants politiques qui "se faisaient engueuler" par des dirigeants du Maghreb chaque fois qu'une mesure anti-pir@t@ge était lancée. Il fallait laisser les Nord-Africains regarder les télévisions françaises qui leur apportaient des des images "occidentales".

Quant-aux qualifications des "experts" contre le pir@t@ge travaillant sur le dossier à l'intérieur de structures françaises, on a vu par exemple, un ancien chauffeur du patron d'un grand groupe audiovisuel devenir responsable de la lutte contre le pir@t@ge. Évidemment, l'efficacité de son travail était faible. Mais ceux qui avaient le malheur de s'exprimer sur ce sujet en ont payé les conséquences.

On a vu aussi une autre personne responsable de la lutte contre le pir@t@ge travaillant chez un concepteur de contrôle d'accès (pour schématiser, le cryptage), qui ne connaissait rien et ne comprenait rien au pronlème. Cette personne a porté plainte contre ceux qui étaient venus (de bonne foi) l'aider à luter contre pir@t@ge... Des procédures qui ont duré des années et qui ont détruit des entreprises qui pourtant étaient les rares à luter contre le pir@t@ge.

(N'allez pas chercher à comprendre quelque chose dans les luttes intestines à l'intérieur d'entreprises qui font que des personnes incompétentes gardent leur place. Quoi que, on ait parfois une petite idée...).
Serge Surpin


yumatu mx--mx plus--kaon570--xsat 410--megasat 4000 fta--aston simba--
Revenir en haut Aller en bas
 
Un bouquet s@t canadien condamné pour pir@t@ge..
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Condamné pour des propos tenus sur un forum
» Le CSA choisit CFoot pour la TNT Payante
» ebay Turquie condamné pour contrefaçon ..!!
» Limoges. Condamné pour avoir donné une fessée à son fils
» Les sorcières
Réponse rapide

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Buvette du Forum Vision :: Paroles aux membres :: Discussions-